actualités

Chers parents, chers jeunes, Malgré ces temps difficiles, Inser'action garde le souci de mener à bien sa mission. En respectant, les recommandations gouvernementales, nous continuons à travailler de manière adaptée, c'est à dire en respectant la distanciation sociale. Nous travaillerons...

Le samedi 11 janvier 2020, nous nous sommes rendu à la salle de la rue de l’union pour initier les enfants au théâtre avec Nicolas, un animateur avec lequel nous avons déjà collaboré dans différents projets, qui s’occupe tous les jeudis avec Ali de l’atelier théâtre avec les jeunes qui y sont...

Le samedi 18, nous avons assisté à l’exposition qui s’appelle la « cité des enfants » avec les castors. Nous avons découvert l’architecture belge et l’urbanisme sous différentes formes ludiques. Nous avons fait la connaissance de Marcel et Jeanne qui sont frères et sœurs. Ils avaient 8 et 10 ans en...

Dans la préparation et l’organisation des activités de Noël, Ali, Fehmi et moi-même avions prévu de faire un hike avec le groupe des grands. Le « Hike » est un terme qui vient de l’anglais et qui signifie randonnée. C’est un travail assez conséquent et qui demande un certain temps de préparation...

Ma fille est rentrée depuis peu en première primaire. Avec ce grand changement, une nouvelle organisation a du se mettre en place. De nouvelles choses apparaissent ; journal de classe, devoirs, etc … J’espère, par cet article, pouvoir vous offrir des trucs et astuces vous rendant plus à l’aise avec...

Je voulais vous parler des avantages des réseaux mais également vous informer de la dangerosité de cette nouvelle passion qu’on a pour les écrans. L’important c’est de savoir comment il faut utiliser internet et les réseaux sociaux. Les avantages sont que l’on peut faire des recherches, s’informer...

« Olympiades d’étude solidaire » et découverte du nouveau continent

31 Décembre 2018

En ce début novembre, nous avons entamé un grand projet solidaire d’un mois avec un de nos partenaires, l’association « Actec » qui est une ONG belge créée en 1982 avec pour objectif de renforcer le rôle et l’autonomie des personnes défavorisées grâce à l’apprentissage d’un métier.
Le projet consiste en une récolte de fonds pour une école technique dans une des régions les plus délaissées d’Equateur ; Las Esmeraldas.
Plus nous étudions et plus nous récoltons…Les sponsors sont en effet prêts à transformer tous nos billets symboliques de 1€, obtenus après chaque heure de travail en école des devoirs, en argent comptant afin de les reverser au profit du lycée technique de L’UESMA en Amérique Latine.

A la veille des examens de fin d’année, chaque heure d’étude compte et pour ces élèves du bout du monde, chaque centime ainsi récolté apporte avec lui des possibilités d’une vie meilleure par l’accès à une formation qualifiante de qualité et à l’obtention des compétences techniques qui feront d’eux des êtres émancipés.

Dans ce cadre, nous avons eu envie d’emmener nos jeunes en voyage le temps d’une après-midi. De découvertes géographiques en histoire locale des habitants, de la culture locale à la vie de l’indigène, l’Amazonie et l’Equateur n’ont plus de secrets pour nous.
Nous avons en outre pu écouter le témoignage d’une petite fille de huit ans parlant des difficultés économiques auxquelles doit faire face sa famille habitant une région reculée du pays. Nous avons aussi vu les désastres qui ont déferlés sur ces terres au fil des dernières années…L’empathie embaumant nos cœurs et nos esprits, nous comprenons maintenant à quel point certains ont besoin de notre aide et la chance d’être épargnés par les caprices de la nature…
Sensibilisés aux désastres sismiques et climatiques ainsi qu’aux problèmes humanitaires sous-jacents auxquels ont dû faire face ces habitants, nous avons pu ensuite nous évader au cœur de la forêt pluviale d’Amazonie qui s’étire de part et d’autre de ce continent.
Richesse écologique, poumon de la planète, nous avons pu suivre des chasseurs au cœur de ce monde regorgeant de beautés naturelles, plus grand réservoir de vie au monde malheureusement menacé par la déforestation.

Déjà plus de 250 heures d’étude ont été récoltées pour une école esseulée, face au décrochage scolaire des jeunes allant aux champs travailler, aux dualités sociales et inégalités auxuelles doit faire face la région…une belle réussite en perspective !

Richard