Jeux vidéo... oui mais...

31 Octobre 2019

Je tenais à faire un article sur un sujet dont les jeunes sont particulièrement concernés.
Les enfants sont très attirés par les jeux vidéo qui permettent de jouer et de communiquer en même temps avec leurs amis pendant une mission.
Ils ont la possibilité d’avoir du pouvoir, de régner sur un pays ou de gagner des points en réussissant des épreuves.
Fortnite, vous en aurez sûrement entendu parler, attirent énormément de jeunes actuellement. Il se joue en réseau, est un jeu de tir et le but est de se débarrasser des autres joueurs pour finir premier et recevoir des récompenses. Fortnite est ultra médiatisé, des tournois ont même lieux durant lesquels les vainqueurs peuvent empocher des dizaines de milliers d’euros.

Les gamers jouent en ligne et peuvent communiquer en temps réel grâce à un micro.
Les enfants sont valorisés au sein du jeu et ne veulent pas se détacher de celui-ci.
Pour certains, les jeux vidéo leur permettent de se détacher des soucis à l’école, des problèmes à la maison, et d’avoir un temps libre afin de se soulager mais peuvent également être très dangereux psychologiquement voire physiquement.
Les addictions sont nombreuses, et il existe plusieurs cas où des adolescents sont morts d’épuisement après avoir joué plusieurs dizaines d’heures sans interruptions.
Afin de réguler leur utilisation, un système de classification existe : le PEGI.
PEGI (Pan European Game Information) est un système de classification par âge, il reprend le principe des feux de signalisation, un code couleur qui détermine l’âge minimum autorisé.
Il se compose de deux indicateurs : l’âge et le contenu.
Il y a cinq type de Pegi indiquant l’âge :
+3 : Le jeu ne comporte pas de sons ou d’images susceptible d’effrayer ou de faire peur à des jeunes enfants, aucun langage grossier n’est utilisé.
+7 : Jeu destiné aux enfants de plus de 7 ans, les scènes et les sons sont potentiellement effrayants, la violence est non réaliste.
+12 : Jeu destiné aux enfants de plus de 12 ans, il peut comporter un langage légèrement grossier (mais pas d’insultes à caractères sexuel)
+16 : Jeu destiné aux enfants de plus de 16 ans, il comporte des scènes de grande violence à caractère sexuel, un langage fortement grossier est utilisé, des séquences où il est fait usage de tabac ou et de stupéfiants sont présentes.
+18 : Il contient des scènes de violence particulièrement explicites et réalistes.

 

Il est important de respecter ce classement. En effet, il n’est nullement compliqué pour de jeunes enfants de se procurer des jeux non conformes à leur âge en grande surface quand ce n’est pas les parents eux-mêmes qui leur achètent sans réellement savoir de quoi il s’agit.
Lors de l’atelier informatique, nous tentons de sensibiliser les jeunes afin d’éviter les jeux ou sites aux contenus non adaptés à leur âge ainsi qu’aux dangers d’internet.

Beyza

actualités

Ce mois-ci je voulais vous faire part du témoignage d’Alexsadar qui m’a accompagné en cuisine lors du camp : Coralie : Peux-tu te présenter ? - Je m’appelle Alexsadar, j’ai 18 ans et j’ai grandi à Saint-Josse. Coralie : Peux- tu m’expliquer ton parcours à Inser’action ? - Je fréquente Inser’action...

Bonjour à tous chers jeunes, chers enfants et parents. Au XIIe siècle, tandis que les chevaliers s’affrontaient dans des tournois à la pointe de leurs épées ou de leurs lances pour faire valoir leur courage et leur bravoure, les poètes s’affrontaient dans des combats où, armés d’une plume, ils...

La visite du fort a été une réelle découverte pour l’ensemble des personnes présentes. Se situant en région flamande non loin de la petite entité de Willebroek, ce fort au passé sombre, nous a appris une partie de la triste réalité de la Deuxième Guerre mondiale. Un travail en amont a été réalisé...

Bonjour, Atila peux te présenter en quelques mots ? Bonjour, je m’appelle Atila Demiral. J’ai 18 ans. Je suis à Inser’action depuis mes 6 ans. Je suis arrivé par le biais des activités dans les groupes des Castors, puis j’ai participé aux cours de natation pour finir avec le théâtre. Je suis une...

Le jeudi 17 janvier, j’ai encadré le groupe de 7 jeunes de l’atelier jeu de société dont la référente est Emilie. Avant chaque atelier Emilie se rend à la ludothèque pour choisir des nouveaux jeux de société afin d’en faire découvrir le plus possible aux enfants. Pour cette fois ci, nous avons créé...

Le 08 décembre, j’ai encadré le groupe des castors samedis avec Atila et nous sommes allés au centre sportif Mounier pour un atelier de danse en compagnie de Delphine. La danse est la passion de cette dernière et elle s’y connaît largement dans le domaine. Elle a réalisé quelques pas de salsa et de...